L’édamame, c’est la fève de soya fraîche. On la retrouve assez facilement dans le rayon des surgelés. Elle se cuisine très simplement en la faisant bouillir ou cuire à vapeur 2 minutes. C’est la même méthode que vous utilisez pour faire blanchir ou cuire à vapeur du brocoli. En bonus, elle se digère plus facilement que les légumineuses sèches comme le pois chiches ou les lentilles. Elle est, pour moi, dans la même catégorie que les petits pois verts et fèves vertes/jaunes : des légumineuses fraîches et très digestes.

INGRÉDIENTS 
1 tasse de fèves édamames, bouillit ou cuite vapeur
1/2 tasse de graines de tournesol, trempées (2h) et germées (1 journée) (ou rôties)
1/2 tasse de chou rouge
1 pomme verte, en petits dés
1/3 de tasse de persil haché
1 poignée de pousses de pois (ou autre pousses)

Vinaigrette miso-gingembre
1/3 de tasse de tournesol (ou huile de pépin de raisin ou huile végétale)
1 c. à soupe d’huile de sésame grillé
2 c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme
2 c. à soupe de miso sans gluten
1 1/2 c. à soupe de gingembre frais râpé
1/3 de tasse d’eau

PRÉPARATION

Faire tremper les graines de tournesol pendant 2 heures. Rincer. Faire germer 1 journée. Rincer. Faire sécher 1 heure. Faire cuire les fèves édamames. Couper le chou rouge finement, en demi-rondelles. Couper à nouveau en deux pour obtenir une grosseur »bouchée ». Couper les pommes en petits dés et hacher le persil. Mélanger le tout dans un bol. Mixer la vinaigrette et en ajouter une partie, au goût, sur la salade. Bien mélanger et servir avec une bonne poignée de pousses de pois.

Une belle salade digne d’un lunch royal en plein coeur de l’hiver.